Les rythmes scolaires maintenu à 4,5 jours à Bourg-en-Bresse

En 2013, l’État a engagé la réforme des rythmes scolaires en poursuivant l’objectif de mieux répartir les heures d’enseignement grâce à la mise en place de la semaine de 4,5 jours. Les études scientifiques menées indiquent que l’organisation des rythmes scolaires sur 4 jours était préjudiciable et peu adaptée aux apprentissages (le rapport parlementaire de MM BRETON et DURAND remis à l’Assemblée Nationale le 8 décembre 2010 est éloquent à ce titre). Cela a ainsi permis de programmer les séquences d’enseignement durant les moments où la faculté de concentration des élèves est la plus forte. L’objectif de cette réforme était clair : il s’agissait de favoriser la réussite scolaire de tous les enfants, en particulier de ceux qui sont le plus en difficulté.

Localement, la Ville de Bourg-en-Bresse a mis en place en 2013 la semaine à 4,5 jours en concertation étroite avec les enseignants et les parents d’élèves – en offrant des activités périscolaires de qualité avant et après le temps scolaire. Ces dispositions ont permis de ne modifier que très marginalement les horaires où les enfants sont posés et récupérés à l’école. Ce dispositif fonctionne à la satisfaction générale.

Depuis la rentrée 2017, l’actuel Gouvernement offre aux communes la faculté, si elles le souhaitent, de déroger à ce principe de la semaine de 4,5 jours. Les rythmes scolaires ont subi pas moins de 3 réformes en 10 ans : ce nouvel ajustement vient s’y ajouter, alors même qu’aucune évaluation des bénéfices apportés par la réforme précédente n’a encore été réalisée.

Toutes les études soulignent l’importance, pour les enfants, des 5 matinées d’école, plus propices à l’apprentissage. Au niveau national, certains invoquent, comme argument principal, la fatigue des enfants. Le seront-ils moins lorsqu’ils devront se lever le mercredi matin pour se rendre au centre de loisirs ou chez leur assistante maternelle parce que les deux parents travaillent ?

Ainsi, j’ai confirmé – dans un courrier adressé aux parents d’élèves – ce que nous avions indiqué oralement à toutes les écoles de la ville que, même s’il est plus couteux que le système à 4 jours, le système actuel – qui fonctionne bien – ne sera pas remis en question, au bénéfice du rythme de l’enfant, pour des considérations financières ou d’organisation de la journée des adultes (parents, enseignants, services municipaux). La Ville de Bourg-en-Bresse maintiendra donc la semaine à 4,5 jours pour la rentrée prochaine.

Un budget équilibré pour agir au service de tous

Depuis plusieurs années, mon discours n’a jamais varié : l’objectif est de maintenir une situation financière saine et de ne pas retomber dans la spirale de la dette. Pour cela, des efforts ont été demandés et réalisés par tous, notamment pour assumer les baisses importantes des dotations de l’Etat (près de 10 M€ sur trois années) : les services de la Ville ont réalisé des économies importantes sans remettre en cause la qualité des services rendus ; près de 50 postes n’ont pas été renouvelés au cours de ces 4 dernières années ; les subventions aux associations ont été réduites de 10% en 2016 et chacun d’entre nous a été mis à contribution par la hausse limitée de la fiscalité locale.

Lire la suite « Un budget équilibré pour agir au service de tous »

Construisons notre avenir

Hier soir, la nouvelle assemblée de la Communauté d’Agglomération du Bassin de Bourg-en-Bresse (CA3B) m’a désigné comme son nouveau président. J’en suis honoré car la majorité des conseillers communautaires des 75 communes qui composent notre communauté m’ont accordé leur confiance.

Ma volonté est claire : travailler, comme nous l’avons fait depuis 18 mois, en bonne intelligence et en harmonie avec tous ceux qui composent le conseil communautaire, au delà des clivages politiques ou territoriaux. La composition du bureau exécutif sera le reflet de la diversité de notre territoire, permettant ainsi à chacun des citoyens de l’agglomération de se reconnaître dans les décisions politiques déterminantes qui nous concernent tous.

Ainsi, dans cette nouvelle configuration, nous aurons les outils pour répondre aux enjeux économiques, environnementaux et sociaux du bassin de vie de Bourg-en-Bresse : ensemble, construisons notre avenir !